FAQ entreprises

Stage et alternance, quelles options sont possibles ?

Les formations de l’Enass fonctionnent uniquement en alternance et en formation continue.
L’école ne permet pas, à l’heure actuelle, d’effectuer des stages en entreprise.

Contrat d’apprentissage / contrat de professionnalisation : quelles différences ?

ATTENTION : Pour les candidat·e·s inscrit·e·s en master en cycle ELSA ou EMCA, le contrat sera obligatoirement un contrat de professionnalisation.

Pourquoi recruter un·e alternant·e ?

C’est un plus pour l’entreprise. En effet, c’est un·e salarié·e qui se forme sur un ou 2 ans, progressivement et qui développe des compétences / connaissances théoriques en formation et un savoir-faire pratique en entreprise quotidiennement. L’étudiant·e est donc rapidement polyvalent·e, autonome et performant·e. Il·elle peut donc dès l’obtention de son diplôme être recruté·e. Il·elle sera immédiatement opérationnel·le et familiarisé·e avec l’environnement de l’entreprise. Une période d’essai est également prévue dans le contrat.

Dispositions légales   Contrat d’apprentissage  Contrat de professionnalisation
 Exonérations 

Entreprises de moins de 11 salariés : exonération des cotisations patronales et salariales sauf accidents du travail et maladies professionnelles (~30% du salaire).

Entreprises de 11 salariés et plus : exonération des cotisations  d’assurances sociales et d’allocations familiales (~20% du salaire).    

Pas d’exonération si l’alternant a plus de 26 ans et moins de 45 ans.
Crédit d’impôt Apprentissage  

1 600 € de crédit d’impôt pour la première année d’apprentissage dans une formation infra Bac+2.

2 200 € pour un apprenti RQTH et autres situations particulières (toute formation).    

Aide financière par Pôle Emploi   Entreprise < 300 salariés :
2 ou 4 k€ pour l’embauche en CDI apprentissage.
Aide forfaitaire à l’employeur pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 26 ans ou plus:
Plafonnée à 2k€.

Comment recruter un·e alternant·e ?

Déposez une offre dans notre espace dédié, rubrique Carrière. Cette offre sera alors consultable par les élèves admis à l’Enass et en recherche d’une alternance.
Un Job dating d’entrée en formation est également organisé par l’école chaque année en mai.
Le recrutement a lieu entre mai et tout début septembre. Au-delà, la rentrée étant commencée, l’école ne permet plus, pour raisons pédagogiques, d’intégrer ses cursus.

Combien de temps vais-je accueillir l’alternant·e dans l’entreprise ?

Le contrat d’alternance doit obligatoirement couvrir l’ensemble de la période de scolarité.
Il est en principe :

  • De 10 à 12 mois pour la licence et les cycles EMCA et ELSA du master
  • De 20 à 24 mois pour le master en alternance

Présence en entreprise : quel est le rythme ?

La licence se déroule sur une année, de septembre à juin avec 2 jours consécutifs par semaine de cours et 3 jours en entreprise.
Le master se déroule sur 2 ans, de septembre à juin avec 1 à 2 semaines de cours par mois et le reste du temps en entreprise.

Quels sont les droits et obligations de l’entreprise et ceux de l’étudiant·e dans le cadre de l’alternance ?

En accueillant un·e alternant·e, l’entreprise s’engage à :

  • assurer la formation pratique de l’alternant·e en lui confiant des tâches et des postes correspondant au niveau du diplôme préparé et de la formation dispensée par l’Enass,
  • verser à l’alternant·e un salaire et respecter la réglementation du travail applicable aux alternants,
  • permettre à l’alternant·e de suivre les cours à l’Enass,
  • participer aux réunions de tuteur·rice·s organisées par l’Enass (2 fois par an),
  • accueillir un personnel de l’Enass dans le cadre d’une visite en entreprise,
  • veiller à l’assiduité de l’alternant·e.

En intégrant l’entreprise dans le cadre de sa formation en alternance, l’étudiant·e s’engage notamment à :

  • être présent·e à son poste de travail les jours dédiés à sa formation pratique,
  • être ponctuel·le et avertir l’entreprise au plus vite s’il·elle est absent·e, y compris en cours,
  • assimiler la culture d’entreprise,

Les droits et devoirs de l’étudiant·e figurent dans le règlement de la scolarité.

Combien l’entreprise doit-elle rémunérer l’alternant·e ? Quel statut a-t-il·elle ?

L’entreprise doit rémunérer au minimum l’alternant·e selon les grilles ci-dessous

  • SMIC au 1er janvier 2017 : 9,76€ de l'heure pour un SMIC mensuel de 1480,21€

Contrat d'apprentissage

1ère année en contrat d'apprentissage

De 16 à 17 ans
25% du SMIC
370,07 €

De 18 à 20 ans
41% du SMIC
606,91 €

À partir de 21 ans
53% du SMIC
784,54 €

2ème année en contrat d'apprentissage

De 16 à 17 ans
37% du SMIC
547,70 €

De 18 à 20 ans
49% du SMIC
725,33 €

À partir de 21 ans
61% du SMIC
962,18 €

3ème année en contrat d’apprentissage

De 16 à 17 ans
53% du SMIC
784,54 €

De 18 à 20 ans
65% du SMIC
962,18 €

À partir de 21 ans
78% du SMIC
1154,61 €

Contrat de professionnalisation

Niveau de salaire applicable à un·e salarié·e de moins de 26 ans
Âge du·de la salarié·e Salaire minimum de base (brut) Salaire minimum majoré (brut)
Moins de 21 ans 814,15 € 962,17 €
De 21 ans à 25 ans inclus 1 036,19 € 1 184,21 €


Plus de 26 ans :

La rémunération (brute) d'un·e salarié·e de 26 ans ou plus ne peut pas être inférieure ni au Smic (1 480,27 € mensuels) ni à 85 % de la rémunération minimale prévue par les dispositions conventionnelles applicables dans l'entreprise.
À NOTER :
L’alternant·e est un·e jeune salarié·e en formation : il·elle combine donc à la fois les droits du salarié·e et les droits d’un·e étudiant·e appelé·e « étudiant·e des métiers », dont les avantages liés (transports à moitié prix jusqu’à 26 ans par exemple, carte « étudiant·e des métiers »).

Quel est le rôle du tuteur ?

Téléchargez le guide du tuteur

Comment verser la taxe d’apprentissage à l’Enass ?

Consultez la page Taxe d'apprentissage

Comment déposer des offres d’emploi ?

Vous pouvez déposer des offres d’emploi sur le site de l'Enass. Elles seront consultables par nos étudiant·e·s et nos diplômé·e·s.

L’entreprise peut-elle proposer un sujet de projet ou mémoire à l’étudiant·e ?

En master 1, dans le cadre de l’UE « Innovation et gestion de projet », les étudiant·e·s peuvent travailler sur un projet d’entreprise.
En master 2, le sujet de mémoire reste, quant à lui, au libre choix de l’étudiant·e. Il peut-être en rapport ou pas avec l’activité professionnelle.
Dans les 2 cas, le projet/le sujet est validé par un comité et un accord de confidentialité peut être signé entre l’école, l’entreprise et les membres du jury de soutenance.